Rechercher
  • Anne-Aymone

" Une femme sans parfum est une femme sans avenir "


Féminité et caractère, on reconnait bien dans cette citation la signature unique de Coco Chanel !


L'univers du parfum m'a toujours fascinée, j'avais même envie d'être nez quand j'étais petite.

Je me rappelle très bien des senteurs de mon enfance, de la maison de mes grands parents, du parfum du mimosa en février dans le sud, je me rappelle aussi des parfums de mes grands-parents et de ma mère. Je collectionnais d'ailleurs toutes ses bouteilles vides.

Mes deux premiers parfums m'ont beaucoup marquée : "Tartine & Chocolat" et "Eau d'Eden" de Cacharel. J'en ai ensuite porté des différents, j'aime beaucoup changer, c'est une nouvelle histoire à chaque fois. Il y en a deux que je n'ai jamais lâchés : "London" de Burberry et celui que j'ai en ce moment "Romance" de Ralph Lauren.

Mais j'ai déjà une petite idée pour le suivant...


J'ai profité d'un petit séjour dans le Sud comme j'aime beaucoup le faire pour visiter Grasse, LA ville des parfums ! Mauvais concours de circonstances, j'ai attrapé un énorme rhume juste avant 😅 : le comble lorsque l'on va à Grasse ! Mais, pour moi impossible de décaler cette visite !


Retour sur cette journée enchantée et délicieusement parfumée.


Un grand soleil brillait en ce 22 février, ce qui donnait une très jolie lumière aux façades colorées des hôtels particuliers du 17e et 18e siècle. Les quelques villas sont plutôt du 19e, siècle qui a vu naitre l'essor de la parfumerie à Grasse.




Tout d'abord un peu d'histoire, pourquoi Grasse, cette petite ville des Alpes-Maritimes est-elle devenue si réputée en matière de parfums ?


Depuis le moyen-âge, Grasse, comme dans de nombreuses autres villes de France était réputée pour sa tannerie. On utilsait les peaux de bêtes pour faire de jolis vestes, sacs, gants en cuir. Mais alors, problème, les odeurs! Les peaux de bêtes ont des odeurs fortes.

C'est ainsi qu'au 17e siècle un maitre gantier a eu l'idée de parfumer les gants avec des parfums de fleurs et lance alors la mode des cuirs parfumés. Ce qui va entrainer ensuite à Grasse le développement de jardins produisant des plantes aromatiques.


Au 19e siècle, la cité étend la culture des plantes à parfums dans la plaine et son essor est encouragé par l'avènement de l'ère industrielle.

C'est ainsi que Grasse devient l'un des hauts lieux de la Parfumerie mondiale.


Son microclimat permet notamment de cultiver la rose et le jasmin dès 1650 (photos 2 et 3) et la tubéreuse dès 1670 (photo 1).





Assez touchant de voir que la ville a même dans sa Cathédrale ND du Puy, une icône de "Notre Dame des Parfums" ! Au passage, ils ont aussi 3 magnifiques et immenses tableaux de Rubens, des véritables trésors !



Entrons un peu plus dans le vif du sujet.


Véritable métier d'art, le métier de parfumeur nécessite un odorat développé ainsi qu'une formidable culture olfactive, sans cesse enrichie par la mémorisation de nouvelles notes et de leurs associations.

L'accord imaginé se compose alors d'une note de tête, volatile, d'une note de coeur, qui exhale pendant plusieurs heures et d'une note de fond à laquelle notre mémoire associe le parfum.


Selon le taux de concentration du parfum dans l'alcool, la dénomination du produit varie.

Vous avez dû déjà vous rendre compte des différentes appellations sur les bouteilles de parfum que vous achetez :

> Parfum > 20%

> Eau de Parfum > 12-20%

> Eau de Toilette > 7-12%

> Eau > 2-6%


Plus il y a de parfum, plus la senteur sera intense et plus le prix, élevé par conséquent 😉


Intéressons nous maintenant à la matière même de nos parfums.


Les fleurs, feuilles, fruits, racines, bourgeons constituent les principales parties des plantes utilisées en parfumerie.


Après transformation, ces parties sont classées en différentes familles olfactives : les florales, les fruitées, les boisées






Et les herbacées, les épicées, les baumes et vanilles, et les animales.


Personnellement, je préfère les florales (fleurs blanches et rosées) et pour un parfum d'intérieur, j'aime beaucoup les boisées.



Trois maisons de parfumeurs se sont distingueées dans l'histoire : Molinard, Galimard et Fragonard. Aujourd'hui, seul Fragonard perdure. Créé en 1926, cette maison est créée en hommage au célèbre peintre du roi Louis XV, Jean-Honoré Fragonard né à Grasse en 1732 et fils d'un gantier parfumeur. Aujourd'hui la maison est dirigée par les 3 arrières petites filles du fondateur.










Vous pouvez retrouver tous leurs produits sur leur site internet. Les parfums sont subtils et ce n'est pas très cher pour cette qualité donc ce sont des supers idées de cadeaux ! Leurs noms de parfum pour les Hommes sont assez sympas : l'Homme Elégant, Beau Gosse, L'aventurier, Toujours fidèle, l'Eau du Séducteur...


Chez les femmes, c'est tout aussi inspiré !

Belle de nuit, Reine des coeurs, Belle chérie, Frivole, Belle de soleil...

Dur de résister ! je n'ai pris qu'une crème pour le corps à la rose et une bougie à la fleur d'oranger, ma passion. Encore une fois j'avais plus le nez dans mes mouchoirs qu'au dessus des flacons, donc je devrai y retourner, c'est obligé ! ;-)


Je vous souhaite en tout cas de visiter cette ville enchantée et suis à votre disposition pour vous aider à trouver le parfum qui correspond le plus à votre personnalité !


A très vite !




0 vue
Contact

75006 Paris, France ​​

83000 Toulon, France

Tél : 06 65 36 87 44

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

©Art Shooting 2020

©AA Belliard